• Chronique : Amon amarth, Versus The World (pour Metal Impact)

    AMON AMARTH (se) - Versus The World (2002)





    Label : Metal Blade Records
    Sortie du Scud : novembre 2002
    Pays : Suède
    Genre : Death Metal
    Type : Album
    Playtime : 9 Titres - 48 Mins





    Ce n’est qu’un an après la sortie de The Crusher qu’AMON AMARTH nous livre son album suivant. Cet album se démarque des autres de par son évolution très marquée, ce qui en fait un album de haute qualité.


    « Death In Fire », le morceau qui fait l’entrée en matière, montre dès les premières secondes la volonté du groupe de rester dans un Death Metal assez bourrin, il s’agit d’ailleurs du single extrait de cet album. Il faut attendre d’arriver environ au milieu de ce morceau pour avoir un peu de mélodie grâce à un sublime solo de guitare qui marque les esprits. « Versus The World » dont l’album lui-même tire son nom, est aussi un morceau qui s’imprime très facilement et que l’on a du mal à oublier une fois qu’on l’a écouté. En même temps, on peut dire que les musiciens font en sorte que leurs compositions soient faciles à retenir, tellement elles sont simples mais non dénuées de technique, bien au contraire. « Accross The Rainbow Bridge » est sans doute le morceau le plus mélodique de tout cet album. Les passages mélodiques gardent tout de même une ambiance très guerrière, les refrains sont d’une efficacité sans pareille, de plus l’excellente production dont cet album bénéficie ne fait que rajouter à sa grande qualité, il s’agit en effet de l’album le mieux produit du groupe et cela est dû sans aucun doute au changement de studio d’enregistrement.


    Au niveau de la rythmique, on remarque que seul « For The Stabwounds In Our Backs » est réellement rapide, les autres morceaux étant soit plutôt orientés Doom, soit mid-tempo. Un changement par rapport aux albums précédents donc, malgré tout on pourrait parvenir à caser tous les titres de cet album sur les deux précédents, The Crusher (2001) et The Avenger (1999) (d’autant plus que les pochettes de ces trois albums sont sensiblement dans les mêmes tons), même si l’on retrouve ici l’ambiance épique qui avait été quelque peu abandonnée sur ces deux albums. Mais cela ne permet pas au groupe d’être classé dans le Viking Metal, même si les paroles traitent des Vikings et de la mythologie, il s’agit bel et bien de Death Metal ici, à tendance mélodique par moments, mais ce n’est en aucun cas du Viking Metal. Au final, on remarque qu’AMON AMARTH est un groupe qui ne déçoit jamais, et ce Versus The World ne fait que confirmer cela. Les fans habituels du groupe devraient apprécier, les fans de Death Metal mélodique en général aussi, mais ceux qui jurent par le Viking Metal devraient passer leur chemin car ils ne retrouveront pas ici une once de leur musique de prédilection, même si la (très belle) pochette peut y faire penser.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :