• Chronique : Cradle Of Filth, Midian (pour Metal Impact)

    CRADLE OF FILTH (uk) - Midian (2000)

     

    Label : Music For Nations

    Sortie du Scud : 31 octobre 2000
    Pays : Angleterre
    Genre : Black Metal Symphonique
    Type : Album
    Playtime : 11 Titres - 59 Mins



     

    Toujours aussi productifs et réguliers, les anglais de CRADLE OF FILTH, ils ne dérogent pas à la règle de sortir quelque chose tous les ans. Et c’est avec joie que nous avons découvert le successeur de l’EP From The Cradle To Enslave, j’ai nommé Midian. On peut dire que les incessants changements de line-up du groupe ne rendent pas moindre la qualité de leurs albums de plus, après 9 ans de carrière, on peut dire que le groupe est très en place musicalement. En parlant du line-up, nous notons cette fois encore du changement, et pas qu’un seul puisque plusieurs départs et arrivées sont à noter. Commençons par le départ de Stuart Antis (guitare) au profit de Paul Allender qui a intégré le groupe entre la sortie de Cruelty And The Beast, l’album précédent, et Midian. Egalement le remplacement de Nick Barker (batterie), parti chez DIMMU BORGIR au profit de Adrian Erlandsson. Et enfin, le clavier Lee Smith aka Hannibal Lecter a été remplacé par Martin Powell. Nous tenons là sans aucun doute le meilleur line-up que le groupe ait pu avoir.

     

    Passons à un développement un peu plus poussé au sujet de l’album en-lui-même. Une pochette encore une fois très soignée, des morceaux toujours aussi entraînant dont aujourd’hui encore nous nous souvenons très bien puisque le groupe les joue encore en live ( « Her Ghost in the Fog », « Lord Abortion » ou encore « Saffron’s Curse ») et pour couronner le tout, une production énorme. En effet, une oreille avertie peut très bien entendre absolument tous les instruments de manière très claire. Pénétrer dans l’univers de Midian, c’est pénétrer dans un monde étrange, dérangeant, peuplé de fantômes et de mauvais esprits. Cela se ressent dès les premières notes de « At The Gates Of Midian », la majestueuse intro instrumentale de cet album. « Cthulhu Dawn », le titre suivant, ouvre les hostilités avec un Black Metal puissant, violent grâce à Adrian (batterie), et symphonique à la fois grâce au clavier de Martin. La voix de Sarah Jezebel Deva (chœurs) parsemée sur presque tous les titres contribue à renforcer un peu plus l’aspect léger qui a été conféré à l’ensemble. La voix de Dani Filth est toujours aussi empreinte de cette fureur carnassière qui le caractérise depuis les débuts de CRADLE OF FILTH, passant du chant Black suraigu au chant plus grave, plus Death, rappelant les premières démos du groupe. Les pistes se succèdent sans aucune pause, d’où une certaine impression d’uniformité au niveau de la production. Tous les morceaux sont dans l’ensemble à l’image de la très belle pochette de l’album : froids, sans concession, dérangeants mais merveilleusement intéressants.
    Un album à écouter sans modération, assurément !


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :