• Chronique : Deliverance (BO)

    ba15eb3a.jpg (320×316)

    "Deliverance", qu'est-ce que c'est? C'est un film, réaliré par John Boorman, adapté du livre du même titre écrit par James Dickey (1923-1997), entre 1962 et 1970. C'est un film américain, datant de 1972, avec entre autres John Voight (le père d'Angelina Jolie), Burt Reynolds, Ned Beatty, Ronny Cox et Bill Mc Kinney. La musique du film, que l'on retrouve donc sur la BO, a été composée et jouée par Eric Weissberg et Steve Mandel, joueurs de banjo et de guitare. Lorsque l'on a vu le film et que l'on écoute la BO, on s'étonne de constater une différence énorme au niveau de l'atmosphère entre les deux.

    En effet, le film relate l'histoire de quatre hommes de la ville qui décident, un weekend, de partir en randonnée. Ainsi, ils descendent en canoë une rivière située dans une région sauvage de Georgie. C'est ainsi que commence pour eux un enfer sans nom, et pourtant ils sont bel et bien sur terre...

    Extrait de http://archive.filmdeculte.com/ :

    Il est impossible de parler de Délivrance sans mentionner la scène dont tous ceux qui ont vu le film se souviennent. Mise à part celle du duo hallucinant entre une guitare et un banjo, il s'agit du viol homosexuel commis par un homme des bois contre Bobby. Jusqu'à ce film, le cinéma ne montrait que des agressions sexuelles dirigées contre des femmes. Pour la première fois, on voit un homme se faire violer, et les images sont encore plus terribles que la description contenue dans le livre. Si la scène du viol de Ving Rhames est aussi puissante dans Pulp Fiction (1994), Quentin Tarantino le doit principalement à l'oeuvre terrifiante de Boorman.

    Nous sommes donc d'accord pour dire que ce film est une véritable abomination et qu'il ne faut surtout pas se mettre à la place de l'un des personnages qui le composent, sans quoi on est bon pour partir dans une dépression qui dure au moins six mois... C'est dire à quel point ce film est poignant, très violent, mais à voir tout de même une fois dans sa vie, si l'on n'est pas trop sensible pour cela.

    La BO, quant à elle, renferme bien entendu en premier titre le fameux duo entre le joueur de banjo et le guitariste dans la scène la plus mythique du film, ce morceau a d'aileurs été repris par les Toy Dolls dans une version tout simplement impressionnante! Les morceaux qui suivent sont tout aussi courts, mais tout aussi efficaces également! Lorsqu'on a vu le film et que l'on souhaite écouter la BO, on ne se doute pas une seule seconde que la BO puisse être aussi joyeuse! En effet, tout le long de celle-ci, nous avons droit à une ribembelle de titres tous plus gais les uns que les autres, un savant mélange entre le banjo et la guitare.

    Que l'on ait aimé le film ou non, il faut vraiment posséder cette BO. Malheureusement, de nos jours, elle est extrêmement difficile à trouver car très rare. Mais si un jour vous avez l'occasion de tomber dessus, n'hésitez surtout pas à l'acheter!


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :