• Chronique : Prime Sinister, United In Violence (pour Metal Impact)

    PRIME SINISTER (FRA) - United In Violence (2008)





    Label : Sins Records
    Sortie du Scud : 28 mars 2008
    Pays : France
    Genre : Metal Industriel
    Type : Album
    Playtime : 12 Titres - 49 Mins





    PRIME SINISTER réunit trois anciens membres de UNDERCOVER SLUT, ce groupe est composé de Pills à la guitare et au chant, de 96 à la basse et de Fuse à la batterie. Nous sommes ici face au premier album du groupe qui contient les quatre titres de UIV (EP sortie en 2007) sur les douze que comprend United In Violence.


    C’est donc ici le premier album de PRIME SINISTER, groupe ô combien prometteur ! Comme sur l’EP, le son est vraiment très bon, chaque instrument se détache bien, donnant ainsi une dimension très complète à cet album. Au niveau des compositions en elles-mêmes, elles sont très variées. Certains morceaux sont même assez surprenants, comme sur “So Close” par exemple, sixième titre, sur lequel la mélodie est très appuyée, contrairement aux autres titres, plus brutaux. Le côté MINISTRY est présent sur beaucoup de titres mais rien n’est répétitif contrairement à la formation d’Al Jourgensen, on a également une référence prise du côté de MOTORHEAD pour ce qui est du chant et parfois de la rythmique, voire PANTERA par moments. Mais la musique du groupe reste assez unique dans l’ensemble, très intéressante à écouter et l’on retient les morceaux assez facilement dans l’ensemble, pas besoin d’écouter l’album entier des dizaines de fois pour en comprendre toutes les subtilités. Ceci dit, l’écoute semble courte, on aurait aimé que cela dure un peu plus longtemps.


    Au niveau de la pochette, elle s’accorde très bien au titre de cet album, mais alors que l’on pourrait penser à un concept très cliché de la part du groupe (violence, flingue, etc.), PRIME SINISTER ne prône pas la violence. L’album débute de plein fouet avec le titre “Last Dance”, très rythmé, et qui donne le ton pour le reste de l’album. Une instrumentale ? Eh non, ce sera peut-être pour la prochaine offrande du groupe, même si l’on imagine difficilement PRIME SINISTER faire dans l’instrumental uniquement. C’est justement l’ambiance assez brute qui fait la marque de fabrique du groupe, ponctuée par le chant qui prend une grande importance. Comme pour la sortie de leur EP, souhaitons-leur un bon avenir, et attendons patiemment le prochain album.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :