• Chronique : Tarja Turunen, My Winter Storm (pour Metal Impact)

    TARJA TURUNEN (FI) - My Winter Storm (2007)





    Label : Universal
    Sortie du Scud : 9 novembre 2007
    Pays : Finlande
    Genre : Operatic Metal
    Type : Album
    Playtime : 18 Titres - 60 Mins





    A-t-on vraiment besoin de présenter Tarja TURUNEN ? Bon, il s’agit là de l’ancienne chanteuse du très renommé groupe répondant au nom de NIGHTWISH, dont elle a été gentiment renvoyée à la fin de la tournée “End Of An Era” (qui a décidément très bien porté son nom). Il s’agit ici de la chronique de My Winter Storm.


    Voilà un album qui sépare les fans, sans nul doute ! On s’attend à retrouver du NIGHTWISH, on se demande s’il y a un réel changement, etc. Alors, afin de faire taire ceux qui pensent que ce disque est une copie de NIGHTWISH, on signale un nouveau line-up ainsi qu’un changement de style assez… pour ainsi dire radical ! En effet, la présence de guitares lourdes comme chez NIHTWISH ne se fait entendre que sur certains morceaux de cet album, tel que “Poison” (une étonnante reprise d’alice COOPER en passant) ou encore “My Little Phoenix”. Qu’a-t-on de ressemblant à l’époque NIGHTWISH, au final ? Le chant, forcément ! Toujours aussi Mezzo Soprano, les passages techniques de Tarja sont même encore plus impressionnants qu’auparavant. Mais sinon ? Au niveau de la musique, clavier et violons sont très présents, la batterie et les guitares lourdes sont par contre assez abandonnées. Seul le titre “Ciarán’s Well” se rapproche vraiment du Metal. Ainsi donc, aucune comparaison ne peut être faite avec Dark Passion Play, dernier album de NIGHTWISH et premier avec leur nouvelle chanteuse.


    Autrement, My Winter Storm se veut être un concept album, partagé en différentes parties nommées “Ite Missa Est”, “The Escape Of The Doll” et “Sunset”, donnant lieu à trois morceaux instrumentaux fort réussis. “Seeking For The Reign” est également une piste instrumentale. On a ici l’impression que Tarja s’est entourée d’un orchestre symphonique et nous n’en sommes pas loin étant donné qu’elle s’est entourée de pas moins de 7 personnes dont quelqu’un de sa propre famille au clavier, à savoir son frère, Toni TURUNEN, avec qui elle avait par ailleurs déjà chanté “Phantom Of The Opera” sur scène, pour information. “Our Great Divine” est sans doute le titre le plus mélancolique de cet album qui se veut très calme dans l’ensemble, ainsi qu’une véritable prouesse technique de par la superbe prestation vocale de Tarja qui prend ici toute son ampleur, ainsi que sur “Damned And Divine” dans lequel des chœurs sont présents comme sur “Boy And The Ghost”. Tarja a réussi à prouver que même sans Tuomas HOLOPAINEN (claviériste de NIGHTWISH) pour composer les lignes de chant, elle s’en sort divinement bien ! Car oui, c’est elle-même qui a composé cet album !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :