Red Night, qu’est-ce que c’est ? C’est un groupe fondé en janvier 2006. Depuis, il en a fait du chemin et compte aujourd’hui 5 membres : Seb au chant et à la guitare rythmique, Zazar à la guitar lead, Woody à la basse, Antoine à la batterie et Drago aux claviers. En cette soirée du samedi 15 novembre 2008, ce fut l’occasion de découvrir le groupe sous un nouvel angle car il s’agissait du premier concert en présence d’un chant masculin. En effet, jusqu’ici, le groupe avait toujours compté un chant féminin, ce qui apportait de la douceur à leur musique hard-rock assez lourde, bien que les nappes de clavier rendent déjà la musique générale un peu moins sévère que si elles n’avaient pas été présentes.

Cette fois-ci, c’est avec un ensemble musical plus puissant que le groupe se présente face à son public, en l’honneur du 1er tour du festival Emergenza. Et on peut dire que l’accueil est au rendez-vous ! Pas beaucoup de monde, en même temps les musiciens de Red Night passaient seconds, mais chacun y allait de sa bonne humeur, ce qui donnait un résultat assez hallucinant au niveau de la fosse. En effet, il vallait mieux rester à l’écart si on voulait suivre le concert tranquillement et pouvoir observer chacun des musiciens. Qu’à cela ne tienne, tout à gauche ou tout à droite de la scène, il y avait de la place pour tout le monde !

Pour ce qui est du concert en lui-même, les titres connus du groupe s’enchaînent les uns après les autres après l’habituel message du groupe qui leur sert d’ouverture : This is the Red Night ! ! ! Ainsi donc, nous avons eu droit à « Havoc », « Take Me Away » et « Red Night Wants You » entre autre. Et bien entendu, le fameux hymne à la bière, cette fois-ci suivi par une nouvelle composition, instrumentale pour une fois, mettant ainsi en avant les performances des musiciens. Au fond, l’absence d’ « Overdose », le titre qui habituellement clot les concerts de Red Night, ne se fait pas ressentir tant que cela, le groupe ayant pris soin de remanier leur setlist de façon à ce que chaque titre passe comme une lettre à la poste.

Au niveau du son, il n’y a absolument rien à redire, les réglages ont été effectués à la perfection, chaque instrument s’entendant de façon très claire, y compris le micro (quel plaisir de pouvoir entendre clairement les paroles en étant juste devant la scène !). Le micro, c’était sans aucun doute l’élément le plus important pour ce concert-là, l’occasion pour le public de découvrir la voix somme toute assez étonnante de Seb, dont on remarquait par moments quelques grimaces. Pas de panique, il fallait vraiment avoir l’oreille fine pour discerner les quelques couacs, ils se sont à peine entendus ! Puis on peut pardonner cela, puisqu’il s’agit là de son premier concert en tant que chanteur (on le voyait habituellement en tant que guitariste rythmique uniquement). Notons également le changement de batteur !

Au final, Red Night est arrivé 4ème ex-aequo de ce 1er tour du tremplin Emergenza, ce qui assure à ses musiciens une place pour le 2nd tour, prévu pour la mi-janvier. Le rendez-vous est pris ! Et comme d’habitude, les fans seront là pour les soutenir, en espérant que ceux des autres groupes qui seront présents ce soir-là adhèreront à la cause de cette excellente formation qui promet un brillant avenir ! A quand l’album ?